JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE
JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

13/05/2010

Presse Danse Alain Buffard Good Boy Par Camille Rochwerg

ALAIN BUFFARD

GOOD BOY
TRANSVERSALITÉ Ce temps complice ou Alain BUFFARD SOLLICITE À NOTRE INSU CETTE FICTION D'UN SOLO OU LE SONGE D'UN VOYAGE SANS BUT, qui n’est pas un caprice mais une conversation qui éclaire ce danger de lui seul face public. Et l'écart dun destin énigmatique, d’un homme seul faisant souvent appel à l’évidence d’apprendre à voir les détails les plus simples. Le menu détail entre le glissement de la mort, et surtout la noblesse d'un geste qui souligne le mouvement, le fléchissement d’un pied qui suggère, l’expression d’un homme qui se tait sous des mots qui ne sont presque rien de l'humilité jusqu'au dénuement. L’infiniment petit raconte la grâce d’une échappée vers le regard de l’autre qui dit cette angoisse ou l’écho est un reflet d’un certain destin fragmenté de solitude à l’autre, de l’amour, du désamour et de cette mort qui souligne le parfum d’une conversation pour rester vivant. ALAIN BUFFARD- GOOD BOY - LES INACOUTUMEES NOV 2008
  

ivressecran@sfr.fr