JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE
JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

13/05/2010

Presse Théatre Moni Grégo Puis ce que tu m'évoques Par Camille Rochwerg

MONI GRÉGO
CE QUI MÉRITE 
ATTENTION AUX ÊTRES
"Ce qui mérite attention dans les êtres" ce n’est pas ce moi obligatoire, enraciné dans l’ombre des traditions, des rituels, des religions, mais, ces envols, ces trajectoires, ces murs qu’ils ont franchi pour être, à jamais incertains dans le risque et la joie, la personne inconnue, sans cesse changeante, qu’ils ont créée. Plus que tout c’est cette création inachevée d’une identité en devenir qui me passionne." MG 
PUIS - CE QUE TU M'ÉVOQUES

"C'EST UN DRÔLE DE MONDE ..... on est dans les ruines..... ça peut être un petit rien.... de l'ordre du geste à laisser des traces..... Parce que le geste est incessant, l'écriture comme une respiration..... un geste de fragilité, un geste d'humilité....." "Je voulais te dire que je vous aime..... toi qui est plus belle vans nom je vous aime. Depuis qu'on m'a poussé dans un gouffre aux entrailles grises humides..... Je t'ai joué un chant d'amour tout à l'heure.... Mais tu ne l'as pas entendu...... Tu étais là pourtant, je me souviens..... Tu étais le vent..... et tu me caressais le ventre..... pendant que moi je jouais des chansons inutiles..... Iil y avait à côté de moi un tissu blanc devenu gris au contact de l'air.....Je t'ai regardé comme je te regarde..... souvent..... Tu sais je voulais te dire que je vous aime..... Mais tu ne comprends pas mes paroles..... Tu es trop loin d'ici, je t'ai ouvert le volet de ma prison..... J 'étouffais..... alors j'ai demandé la tempête..... Je voulais te dire que je vous aime..... toi qui est plus belle sans nom..... je voulais te le dire..... J. Charles..... C'est très simple..... Je crois que les mots sont en nous très tôt ils procèdent de la naissance....." "Je n'ai fait que perdre des choses depuis....." Extrait réalisée en Octobre 91 autour du portrait de M. GRÉGO -CR
JE ME SOUVIENS
JE ME SOUVIENS D'UNE LECTURE, il y a 20 ans sur Charlotte Delbo. Retransmis sur France Culture toute la nuit ... Des femmes ont lu dans toute la France à la même Heure 4 à 5 Volumes jusqu'au retour. Jusqu’à la perte d'identité. Jusqu’à l'endroit même d'une naissance. Les rendez vous d'une fin de nuit à 4 hou 5 heures ...étaient sur Paris au Café de Paris à l'opéra. Alors la je revois l'illimité des visages illuminés par la vie. Et ce dernier silence d'une fin de page sur le mot RETOUR. Camille Rochwerg Avril 2010
EN RÉPONSE
VIA ANNE AMÉZAGA Je m'en souviens aussi, très beau moment une nuit forte et magique, un groupe de femmes-comédiennes portées par les traces de Charlotte Delbo! Et ce n'était pas qu'a Paris mais dans toute la France. Des événements collectifs et poignants qui ouvraient des possibles! AA Avril 2010
ivressecran@sfr.fr