JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE
JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

17/05/2010

Presse Danse Bertrand Lombard Patrick Bossati Par Camille Rochwerg

PATRICK BOSSATI
BERTRAND LOMBARD

MANA DANSE DE NADA 
INSCRIT L’ÉBAUCHE D’UNE VÉRITÉ CACHÉE
MANA DANSE DE NADA INSCRIT L’ÉBAUCHE D’UNE VÉRITÉ CACHÉE QUI REPOSE SUR LA SURFACE D’UN TRAIT. Et sur l'invitation d'une danse, il dessine des petits bouts de réalité, avec une éternelle certitude de percevoir le doute inséparable entre la création et la trace dispersée sur des pages blanches. Il préserve ce voyage aride chancelant d’un état de vivre en alerte en se réservant la possibilité active de dessiner l'erreur d'un corps atteignant l'ébauche d'un mouvement sur d'innombrables cahiers. Il accède à l'idée d'un visage et d'une frontière minuscule ou s’esquisse sur la distance un geste secret, juste un recul sur le mystère inconnu sur des multitudes de mots comme un adieu… Un intermède avec fureur et colère - humilité sans humiliation » L'été efface des crépuscules habités qui échappent. Et si je me retourne " Sur le peu que je sais dans l'intervalle intime de l'art de dessiner écrire » Ailleurs se situe l’accès a la gravité. MANA DANSE DE NADA c’est UNE HISTOIRE DE CHEMIN... Et dans cette histoire le corps... La danse, c’est celui d’une demeure... A chaque instant... Tu dois savoir t’orienter... Pour toi... Pour trouver le soleil... C’est un chant imminent du silence qui ensemence l'imprévisible… Tout s’efface, s’efface... Écoute... Concentre toi... Tous les détails circulent, afin que les bruits du monde s’y insèrent... Pour ne pas perdre la force du désir... J’ai vu ce que l’on connaît du provisoire, la peur d’un homme seul... Je me souviens de l’exactitude des mots que l’on sent venir, la beauté... Ce qui peut toucher... Ce que je vous remercie d’être... Une vie qui se perd nonchalamment, avec ses traces d’excellence, d’aimer... Regarde l’effacement des pluies qui inonde le passage... Et puis le recouvrement... Baisse tes paupières... Écoute ... Ce bruissement qui nous fait reprendre conscience du temps que l’on s’accorde... Il faut apprendre à le reconnaître... Cette danse de papier l'intuition d'une attente qui repose sur la surface d'un trait, regarde la... Elle porte la couleur des arcs-en-ciel. MANA DANSE DE NADA – PATRICK BOSSATTI – BERTRAND LOMBARD EMMANUEL SÉRAPHINI ET TOUS LES INTERPRÈTES Camille ROCHWERG 19 FEVRIER 2010
   

ivressecran@sfr.fr