JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE
JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

05/06/2010

Presse Danse Christophe Haleb Evelyne House of Shame #2 Par Camille Rochwerg

CHRISTOPHE HALEB

 
EHOS AU BLANC MESNIL



 
HEHOS PIGALLE




 PARIS LE 23 ET 24 JUIN 2010
CONCEPTION DIRECTION ARTISTIQUE CHRISTOPHE HALEB - Avec  les danseurs, performeurs, chanteurs, comédiens Séverine Bauvais  Luis Guerra Princess Hans Katia Medici Viviana Moin Christophe Leblay Gilles Viandier Musique Originale: Alexandre Maillard Collection polyane et papier: Laurent Le Bourhis et Peter Monte Condes Stylisme : Victor Bulle Hair : Paolo Henriques Ferreira Dispositif Lumière : Alexandre Lebrun Régie générale : Philippe Boinon Chargée de production : Géraldine Humeau
EVELYNE HOUSE OF SHAME#2


 
DE L'ANTHRACITE À L'ENFER NOIR AMER. De l'indicible jardin du musée des Beaux arts à ces soirées Grand Siècle programmés dans le cadre du Festival de Marseille. De cette descente d'escalier ou s'exhale un parfum d'improvisation d'excellence. Hors normes, instants rares, porteurs d'éclectisme. Une alerte noire, signes décapants d'un parcours qui défriche les installations insolites. Ou se croisent des espaces insoupçonnés à violenter la démesure d'une voix hybride. Yveline ouvre sa suite suivie des  incomparables compères de Christophe. Parfums d'apparitions propices à toutes les folies de lamée noire déchromatique. À saturation d'oser le monochrome de la moire écarlate. Mêlée de  robes de plastique et végétaux variés recyclés qui laisse éclore l'invitation du public à   improviser sur le revers du décor. Les voix  laquées de rires carmins   saturés de musiques live décline la  symbolique du sexe vibratoire sanglé d'un idéal, du pouvoir camaïeu  prune façon Chanel Christophe Haleb semble trouver son escale. Alertée par cet îlot de liberté, de sentiers de comédiens si sauvages rivalisant avec cette caresse indigo cerclée d'une fine couche d’or. Comme un premier éclat, le bal s'altère d'un acte extrême C.Rochwerg JUIN 09 FESTIVAL DE MARSEILLE CHRISTOPHE HALEB - EVELYNE HOUSE OF SHAME#2 MUSÉE DES BEAUX ARTS 
EVELYNE HOUSE OF SHAME # 2
FACULTATIF - Dress code, le noir vous va  si bien ! Obligatoire - sens de l'humour, fantaisie, esprit   nomade et léger, pour consommer et consumer avec les artistes une   certaine idée de la fête ! Avec : Arnaud Saury  comédien danseur, Christophe Le Blay danseur  physionomiste, Katia  Medici danseuse comédienne, Séverine Bauvais  danseuse, Luis Guerra  danseur, Viviana Moin danseuse, Princess Hans  chanteuse performer,  Alexandre Maillard musicien Holidays maker   : Yann Gerstberger- Costumes paper : Laurent Le Bourhis- Perruques :   Paolo Henriques Ferreira- Cabinet photographique : Cyrille Weiner-   Installation plastique : "Diffraction" Etienne Rey- Dispositif Lumière :   Alexandre Lebrun- Régie générale : Philippe Boinon- Chargée de   production : Géraldine Humeau

ivressecran@sfr.fr

Presse Théatre Danse Artdanthe Thomas Lebrun Feue Raphael Cottin Par Camille Rochwerg

FESTIVAL ARTDANTHE

MONTRE MOI TA PINA

FEUE


MONTRE MOI TA PINA
RAPHAEL COTTIN CORINNE LOPEZ
ivressecran@sfr.fr

Presse Cinéma Jeanne Moreau C'est Juste Par Camille Rochwerg

JEANNE MOREAU 


PAR JEANNE MOREAU ET AMOS GITAI
LE 29 OCTOBRE A 20H 
 CE QUI RESTE ADMIRABLE 
"C'EST JUSTE QUELQUES MOTS 
QUI SE SERAIENT EFFACÉS" 
JEANNE MOREAU
Elle est arrivée vêtue de blanc glissant sur le plateau vide du Théâtre de L'ODÉON…Quelques minutes ont suffi pour oublier l’excellente interprétation de la SERVANTE ZERLINE aux Bouffes du Nord. ELLE…..  Infaillible de sa voix qui ricoche comme une altérité si insaisissable. Elle entamera cette lecture des lettres traduites de l’hébreu par Emmanuel Moses et Katherine Werchowski, choisies, établies et annotées par Rivka Gitai. Dévoilant cette aporie du secret dévoilé et rompu du silence…. «Efratia Gitai est née à Haïfa en 1909 et elle est morte dans la même ville en 2003, à l’âge de 93 ans.  Comme une destinée singulière… Qui traverse les lieux d’une écriture qui résiste, les lettres adressées à son père, à sa mère s’enracinent laissant s’articuler les résistances politiques les bonheurs, les pouvoirs, et les puissances comme une source limpide sans réserve d’une énergie à une autre. L’insistance, la grâce précise les débordements de Efratia Gitai. La force de l’amour, le féminin pluriel, le voyage incandescent se frayant un passage entre les paysages parcourus et la voix de Jeanne Moreau qui traverse l’inhabitable promesse d’un mouvement de VIE…  LA VIE... Insistant sur les lieux d’une origine qui s’ancre si invisiblement par inadvertance comme la fragrance de l’étrangèreté et du glissement affecté des silences d'une lettre ouverte… CE QUI RESTE ADMIRABLE, c’est l’envol d’un futur comme l’écrin d’un flot de vie. Comme le flux et le murmure incessant qui s’échappe avec audace comme une promesse saluée sur un plateau noir par JEANNE MOREAU. 30 NOV 2010
MONSIEUR LE MINISTRE


 
ivressecran@sfr.fr