JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE
JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

24/06/2011

Presse Théatre Jacques Gamblin Quincailleries Par Camille Rochwerg

JACQUES GAMBLIN

JUSTE AVANT
LES GENÊTS DE LA VIE AVANT DE REJOINDRE AVIGNON J'ÉCOUTE
L'empreinte de cette écriture de Jacques Gamblin. D'une promesse tenue, il est cette Infaillible réserve d'une rivière diamantée de préserver cette parole de l'enfance et de ces accords d'éclats et de passions d'être Ultime. Intime. Si Sensiblement. Camille Rochwerg 7 Juillet 2014 pour Jacques sur France Culture Fiction
QUINCAILLERIES 
 " UNE ABSENCE EST SI VITE ARRIVÉE ".....
Avec les hésitations, les silences, cela m'a permis de savoir comment le personnage parlait.... Pour pas entendre le silence..... Ce ne sont que des personnages à distance, parce que finalement je parle très peu de la mer, la mer qui monte, qui descend, qui n'est jamais là..... Qui revient à la vitesse d'un cheval au galop, les prospectus le disaient, ça se vovai tqu'ils n 'avaient jamais vu un cheval au galop, ils revenaient vite mais pas comme un cheval au galop, finalement il ne parle que des personnages.....
C'est une mise à distance parce qu'il n'y a pas d'affect, il y a de l'affect produit par la réception, lui il n'en fait que l'inventaire pour essayer de s'y retrouver..... Cela ne lui appartient pas. Ça se nomme racines, il fait l'inventaire..... de ça..... Il fait l'inventaire des stocks.....
"Je l'ai examiné, il a les symptômes du clown" c'est une longue phrase trouée, après la guerre tout avait été détruit.. Excusez -moi pour tout ceux que j'ai oublié. C'est presque le premier moment de la rencontre. Je leur demande d'où ils sont et d'où ils parlent..... Soit il avait commencé avant que les spectateurs arrivent et qu'il le voit continuer à parler après leur départ... J'ai besoin de travailler sur ce qui ne se voit pas, ce qui se voit s'épuise pour laisser une suspension.... Ça révèle le vide... Il reste ce qu'il nous à dit très vite, l'évidence d'un instant, c'est un instant à saisir. Ne me demandez pas de quoi ça parle, je ne sais pas... Je parle avec mes mains pour tout retenir, Une absence est si vite arrivée." Extrait de l'interview réalisé le 10 décembre 1991 Autour du spectacle "Quincailleries" Camille Rochwerg

ivressecran@sfr.fr