JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE
JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

11/12/2011

Presse Théatre Bagueera Poulin Laurent Petitgand Marilyn Duras MMM Par Camille Rochwerg

BAGUEERA POULIN 

Marilyn Duras MMM
D’UNE BÉANCE SI BLONDE
Les écrits de Bagheera Poulin surgissent d’un film gravé au noir sur plateau… Juste un intervalle de fiction entre Marilyne et l'intermittence d'une vie. Et ce n'est pas sans éraflures qu’elle apparaît sur scène en éclats de diamants... De cet obscur à la clarté, cette étreinte fixe un dernier acte qui rejoint cette nuit fissurée. Chacun s’effleurant dans ce précipice pour abandonner l’état d’insouciance et de dérapage qui retracent cette vertu du luxe, ce destin désert et ce défi inconciliable des amants. Portés par l'élégance, l'alcool et le désir d'y survivre... À l'écart, Marilyne survole le parfum d’une robe, et l’irréductible présence de cette voix nocturne. Laurent Petitgand sur l’autre versant filtre les remparts inconstants fêlés de violons où s’épuise cette itinérance inconsolable… Ce qui reste vivant d’une coupe de champagne « OUPS » succède à cette béance si blonde, L’effaçant. C.R Déc 2011 - Bagheera Poulin Texte et Interprétation- Laurent Petitgand Musiques
 



ivressecran@sfr.fr