JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE
JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

24/06/2011

Presse Théatre Dominique Besnehard Monsieur Pipi Par Camille Rochwerg

DOMINIQUE BESNEHARD

 
UN APPRENTI CITOYEN DU MONDE "DU PAYS AU LOIN
J’aime le cahier griffé d’écritures rouges recopiées à la main pour la représentation de Monsieur Pipi. SEUL sur une chaise l’enjeu de sa présence dans ses lieux d’aisances… Sert d’utopie à laisser place à… L’impressionnante élégance de Dominique Besnehard, qui se risque à briser la solitude afin de rompre l’art éphémère d’une vie ordinaire imaginé sur un monologue d'Amanda Sthers. Il est cet incendie ravageur et accidentel d’une attente entre les mondes… Et les célébrités nocturnes. Il est cet apprenti citoyen du "Pays au loin" qui dérape sur cette vie lucide résistante et jetable en sous-sol. Il est ce luxe festif et dérisoire isolé de toutes amitiés humaines seulement humaines. Porteur à son insu d’une solitude brillante et luxueuse de rencontres insolites et prestigieuses… Imposant le silence et le droit privé de ne pas rougir de "RÊVER." Il est dans ce respect infini... Du souvenir qui refait surface comme un sens rare et violent de vivre une vie extrême. Il est cette trace d’une intimité des lieux avec ses secrets et pour quels services rendus… JUSTE UN DÉTOUR. "Monsieur Pipi ce n’est peut-être pas l’amour, mais cela laisse du temps à la réflexion." IL EST L’HOMME INDISPENSABLE, UN INVITÉ DE MARQUE EN MARGE D’UNE VIE LUDIQUE PRÉSENT ET PRESQUE INVISIBLE QUI LE RÉVÈLE DANS CETTE ÉDITION DES "MONSTRES" AU THÉÂTRE DU ROND POINT COMME UN HOMME DONT LE DESTIN DORÉ S’INSTALLE SUR LA TERRASSE DU PRESTIGIEUX CARLTON A CANNES. Il est ce précieux rêve brisé et à ce prix-là, il peut paraître risqué d’en jouer… Jusqu’à la dernière séance… Monsieur Pipi – Dominique Besnehard sur un texte d'Amanda Sthers Mise en scène Christophe Lemaître Théâtre du Rond Point Juin 2011 C.R Jusqu'au 30 Juin
ivressecran@sfr.fr

Presse Théatre Jacques Gamblin Quincailleries Par Camille Rochwerg

JACQUES GAMBLIN

JUSTE AVANT
LES GENÊTS DE LA VIE AVANT DE REJOINDRE AVIGNON J'ÉCOUTE
L'empreinte de cette écriture de Jacques Gamblin. D'une promesse tenue, il est cette Infaillible réserve d'une rivière diamantée de préserver cette parole de l'enfance et de ces accords d'éclats et de passions d'être Ultime. Intime. Si Sensiblement. Camille Rochwerg 7 Juillet 2014 pour Jacques sur France Culture Fiction
QUINCAILLERIES 
 " UNE ABSENCE EST SI VITE ARRIVÉE ".....
Avec les hésitations, les silences, cela m'a permis de savoir comment le personnage parlait.... Pour pas entendre le silence..... Ce ne sont que des personnages à distance, parce que finalement je parle très peu de la mer, la mer qui monte, qui descend, qui n'est jamais là..... Qui revient à la vitesse d'un cheval au galop, les prospectus le disaient, ça se vovai tqu'ils n 'avaient jamais vu un cheval au galop, ils revenaient vite mais pas comme un cheval au galop, finalement il ne parle que des personnages.....
C'est une mise à distance parce qu'il n'y a pas d'affect, il y a de l'affect produit par la réception, lui il n'en fait que l'inventaire pour essayer de s'y retrouver..... Cela ne lui appartient pas. Ça se nomme racines, il fait l'inventaire..... de ça..... Il fait l'inventaire des stocks.....
"Je l'ai examiné, il a les symptômes du clown" c'est une longue phrase trouée, après la guerre tout avait été détruit.. Excusez -moi pour tout ceux que j'ai oublié. C'est presque le premier moment de la rencontre. Je leur demande d'où ils sont et d'où ils parlent..... Soit il avait commencé avant que les spectateurs arrivent et qu'il le voit continuer à parler après leur départ... J'ai besoin de travailler sur ce qui ne se voit pas, ce qui se voit s'épuise pour laisser une suspension.... Ça révèle le vide... Il reste ce qu'il nous à dit très vite, l'évidence d'un instant, c'est un instant à saisir. Ne me demandez pas de quoi ça parle, je ne sais pas... Je parle avec mes mains pour tout retenir, Une absence est si vite arrivée." Extrait de l'interview réalisé le 10 décembre 1991 Autour du spectacle "Quincailleries" Camille Rochwerg

ivressecran@sfr.fr