JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE
JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

17/08/2014

Presse Tranversal Cinéma Olias Barco le Désordre Bouleversant D'une Révolte Par Camille Rochwerg

OLIAS BARCO
VICTOR BARCO

DÉMESURABLE

LES YEUX C'EST COMME VICTOR 
Démesurable cela existe...
AMOR ET TERRAINS VAGUES
Traverser le noir, traverser l'un-plénitude, de ce chant acharné de vivre. Reconnaître les yeux et ce que j'imagine de ce timbre de la voix. C'est là que se nomme l'émerveillement de la parole qui se rétracte, se protège, sur le noir de la pellicule. De l'instant qui cherche. Ce passage précède la limite et l'attrait de ce souffle comme un ancrage qui s'offre... Au tracé d'un rivage, d'un rythme pulsé. Par la perte des distances, soulignant la pulsation humaine abandonnée. Ce qu'ils avaient rêver DÊTRES. Sans témoins, sans détours, sans repères, si infinis sur l'immensité de cet amour. Ils nous laissent nous glisser sur le désordre bouleversant d'une tendresse inattendue où la quête du chaos inscrit la traversée d'une révolte. Un hymne à la liberté vers l'endurance du regard et de l'écoute. Dans ces photographies, un film pressant inerte et nu éclaire cet écran noir. C'est seulement le bruit d'une caméra qui tourne. Sur le temps d'une vie et d'un être. Ce refuge d'effleurer une peau, comme si la pellicule révélait cette incidence perceptible qui interfère l'entaille d'un film sacré vers le surgissement d'une cérémonie rituelle pailletée de l'enfance. Ce pourrait être, ces instants-là qui désignent l'extase et la contemplation d'une perception indicible du théâtre de la vie. Pollué par les débris d'une liberté que nous nommons révolte. Blessure incandescente du temps d'où l'on se sentirait extérieur et intérieur. Ce qui reste parle encore de lui dans ce déplacement des corps vers d'autres territoires. Comme un champ d'inquiétude sur des seuils sans désastres. Dans l'affluence perturbée de vivre, l'afflux, le flot et l'enjeu de sortir des frontières. D'oser franchir cette conversation avec la vie. Seul visage, d'une lettre d'amour, qui se signerait d'un synopsis d'écritures et de ratures. Pour Olias et Victor soit-il. Camille Rochwerg 17 Aout 2014
A l'Automne la lumière est si différente. 
Et l'échappée de l'été si accueillante. Ils sont.
VICTOR DE SES YEUX BLEU CITROEN
Victor semble avoir le droit d'écrire partout, 
le droit de vivre la nuit, 
le droit. Ou le désir d'être ENVIE.
Naviguant loin déjà, l'envol est imprécis, 
les rires sont engloutis par les flots, 
La vague de l'enfance est un retournement imminent. 
Il y a une similitude d'égarement 
entre la fluidité du vent et l'apesanteur impressionnante 
de ce Noir de Cendres. 
Pour Vous Olias.
Le prince ici sur les ports aux alentours de Marseille Olias. Il aurait sa plume argentée comme fil de sa propre lumière d'un chemin initiatique. Quel vent de puissance découvre sa démarche. C'est ce que l'on appelle le style... L'infortune de ne pas savoir. Et la beauté de nos yeux pour sentir qu'il avance comme un dieu... Déjà. Merci. Camille
L'attouchement de Victor sur l'épaule, l'effleurement d'une caresse... Et puis les yeux se sont éloignés pour l'évidence sans doute. Ces yeux là sont déjà si loin. D'un éloignement. Et puis vous, ces yeux que l'on avaient remarqué sur l'autre visage de la chemise rouge. Le vif d'un face à face a fait irruption. Saurons nous jamais... L'heure intime de l'éclaircie. EL inachevée
KILL ME PLEASE
UN FILM DE OLIAS BARCO
J'ai vu ce film Olias. Étrange univers presqu'insalubre. Avec toutes les folies incisives qui pourraient échapper a la mort. Si seulement la vie insidieusement n'avait pas traverser ceux qui d'un élan entre la nostalgie et l'inconséquence de solitudes partagées. Incrustées de désobéissance. Ne s'étaient pas élancés dans cette aventure. Ce qui laisse entendre au travers de cet univers si noir, les cris éclaboussés de Artaud qui résonnent encore de par et d'autre sur les murs de l'enfermement. Suivi de ce dernier chant d'un éblouissant départ qui en sertie l'ouverture fragmentée. Camille
UN FILM de OLIAS BARCO
ivressecran@sfr.fr