JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE
JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

08/07/2015

Presse Théatre Danse Sylvain Dufour De L'insurrection Par Camille Rochwerg

SYLVAIN DUFOUR

DE L'INSURRECTION


DE CE PASSAGE DÉVIÉ,
Caché derrière, les masques, sur le vertige ascensionnel d'un Terrien en détresse, ce cliché laisse trace de toucher aux étoiles. Épurant l'art d'un artifice travesti dévêtu. Déserté de cet écrin étranger et sauvage… Le choc et l'allure dépassent les frontières de l'élégance. Laissant la signature d’une muse pour une édition éphémère. D’où le vernis s'échappe, emprunte un chemin de traverse. A découvert du silence du marbre, des pierres et du bois, Il se statue à l'aplomb d'un vestige enclavé sur l’arrogance d'un déclin. Sur l'impromptu d'un féminin. A l’orée d’une impuissance, sur la respiration des miroirs en absence et sur la vibration d'un désir… D’habiter cette onde... D'où ce sédiment fractionné du corps et de l'enracinement se savoure sur cette photographie de papier glacé. DOUX AMER. Camille Rochwerg le 24 Juin 2015 pour Sylvain Dufour
SYLVAIN DUFOUR
LES HOMMES INDISCRETS NE SONT PAS SEULEMENT BLEUS
Parfois, une lueur infaillible de l'altérité du bleu s'insère et se signe d'une larme de couleur violette. S'épargnant ainsi de perdre sa couleur... Une volupté subtile de ne pas toucher à l'élégance. Pour se laisser dissiper incidemment par la séduction fragile de se trahir d'une existence... Rien ne transperce les seuils de ces désirs restés cachés. Se préservant ainsi du regard. Expiant l'inventaire de toucher à cette liberté espiègle. Affranchie de paraître si voluptueusement bleue élagué de l'infranchissable limite du secret démesurable. Camille Rochwerg le 13 Avril 2015 Texte en extrait écrit au fur et à mesure. Pour Sylvain Dufour


ivressecran@sfr.fr