JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE
JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

28/12/2015

Presse Théatre Transversal Jérome Marin Seulement Beau d'un Désastre Maquillé Par Camille Rochwerg

MONSIEUR K


SEULEMENT BEAU
D'UN DÉSASTRE MAQUILLÉ


CHEZ MADAME ARTHUR


MORIAN DE MIZRAHI 
MONSIEUR K
ÉVENTAIRE PARSEMÉ D'UNE LOGE
MONSIEUR K
SEULEMENT ÉTINCELANT
FRISSON D'UN BLEU FLUO
SEULEMENT DIVINE
LOGE D'UN PARFUM SALÉ
DÉSIR D'UN ROUGE ÉCARLATE
SEULEMENT BEAU
BAISER ROUGE IRRÉVERSIBLE
MONSIEUR K
VALISE DE MONSIEUR K


MONSIEUR K - BERLIN KABARETT 
THÉATRE DE L'ARRACHE-COEUR AVIGNON. 
MONSIEUR K DÉBORDE D’UNE RÉSURRECTION FRAGILE
D’un désastre maquillé. D’une vérité juste au bord qui tangue sur l’étreinte préservée. Fou de passion. Les yeux s'écorchent d'un noir glacé, sa bouche écarlate pailletée d’or retient l’absence des amants. Son déhanchement se tient sur le bonheur le temps de brûler une cigarette, telles une ellipse et une accélération du rythme. Il vacille sur l’équivoque d’une chanson, griffant l’élixir d’une particule de vie retenue bouleversante. BERLIN se souvenir d'un baiser foudroyé. Ou juste effrayé d’être et de toucher à la tendresse. Qui s’invente, vainqueur des Enfers. Ses chansons se révèlent et se métamorphosent par… Un détail infime, un murmure déversé immortel. Cet accent de moquerie, le trébuchement d’un rire, l’affolement d’un autrefois humecter d’un Prénom. Jusqu’à atteindre ce qui se célèbre d'un récital. Cet amour traversé improbable. Ou tout est Amour. Monsieur K interprété par Jérome Marin filtre cette existence inlassable. Et se détourne par ivresse déjà ensorcelé par la vérité d’un songe décalé. D’un destin partagé, d’un regard rencontré. Faillible devant la beauté et la nécessité d’étreindre la séparation. Cette autre voix de l’in-séparation si près d’entendre l'hésitation ou s’insère la résistance et l’épreuve du souvenir. À l'abri du secret, cette voie touche à la perte immense d’où s’échappe cette impuissance folle du désir. Cet amour de vivre. Démaquillé, caché de cet éventaire de VIE. Qui soulève l'imperméabilité de ce grand écart d'un autre genre. Sur l'indéfini tout humain d'appar(être). INFINIMENT. S'éloignant ainsi de l’inconfortable évidence d’un souffle qui vient à la rencontre et qui force les blessures à se sourire. D’UNE RÉSURRECTION FRAGILE. Camille Rochwerg le 13 Juillet 2015 Nous sommes prêts à vous accueillir tous les soirs en alternance à 22h pour le BERLIN KABARETT OU LE BAL DES ILLUSIONS au Théâtre de l'Arrache-Coeur en Avignon ! MONSIEUR K. BERLIN KABARETT - LE BAL DES ILLUSIONS
D’après des chansons composées par : Mischa Spoliansky, Rudolf Nelson, Friedrich Höllander, Kurt Weill,... Mise en scène : Jérôme Marin Chant : Jérôme Marin / Piano : Antoine Bernollin Direction musicale et arrangements : Antoine Bernollin et Fred Ferrand Création lumières : Benjamin Poisson
ivressecran@sfr.fr