JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE
JUSTE AVANT D'ÉTREINDRE LA SERVANTE

20/04/2016

Presse Théatre Occupation Bastille Tiago Rodrigues Par Camille Rochwerg

OCCUPATION BASTILLE
2016 TIAGO RODRIGUES

 © PHOTOS CAMILLE ROCHWERG
VEUILLEZ INDIQUER MON NOM PAR INADVERTANCE
"L'utopie ce n'est pas le réalisé mais le réalisable"
A.Mouchkine.
Jacques Bonnaffé, Miguel Borges, Raquel Castro, David Geselson, 
Grégoire Monsaingeon, Alma Palacios et Ruth Vega-Fernandez


ESCAPE - ESCALE
LAISSEZ-VOUS PORTER aux frontières D’une Occupation Bastille. Laissez-vous débusquer par cette quête du savoir visant à dépasser l’alchimie D’UN ENTRE-SOI PRESQUE Cantique.  Y A T'IL DE NOUVEAUX PROJETS. À l'envers de cet endroit-là même, où rien ne peut se définir... Le sol s'écroule sous les feuillets. Ils débordent du plateau. Ils s’empilent. Parfois translucides jusqu'à l'effacement. Ces écrits traduits du Portugais vers ce français intermittent ont laissé des exils. 
Des écueils franchissables de Questions-De-Fictions-Nocturnes-Radiophoniques-D'une-Nuit-Debout-D'un-bleu...... Nuit-Perceptible...  
LE THEATRE S'ARTICULE A PUISER. Dans l’incessante mémoire des images. De lettres lues. De spectateurs rêveurs. D’archives disparus. De lectures interrompues. De titres de spectacles désertés. De matériaux X relatifs… De déambulations. D’amoncellement. D’attentes épuisées. D’utopies/menacées. Un musée vivant du noir et rouge.  
IL N'Y A PAS DE NOM pour cet enfant encore absent, et sur ce sourire Vu/Reconnu d'une atteinte à l'être en devenir que l'on attend. LÀ précisément sur la scène, l'écho d'une lettre personnelle. Suivis D'applaudissements......................................
QUELQUE CHOSE D'UNE FIN s'est arrêtée sur les secrets d'une boîte scotchée. De secrets silencieux. Jamais entendus. Sans issue. De secours. Encore inexplorés.

LE THEATRE NE PEUT CESSER D’ÊTRE. Est-ce une coïncidence... D'arpenter un Théâtre et de franchir cette obscurité d'un noir et d'une peur immense… En l’an 2090. Elle s'avance, un mouchoir éclairé, dans les cintres, la beauté déchire l’étrangeté de son corps. Cela pourrait s’intituler la vulnérabilité de l’intime. Le piano s'égrène. Un ticket rouge à la main s'effrite sur le sol.
L'AN 4016, annonce une fin désespérante sous la tempête… La discussion de l'entre-soi reste secrètement rongée et interminable. Sur le trottoir. Les pétales odorantes s'amoncellent sous la pluie. Quelque chose s'est calmé au son d'une trompette établissant ainsi des rapprochements inattendus. A priori fort éloigné. Le flux des notes a brouillé le discours d'une tension politique ou sexuelle... Sensible à notre écoute....De fleurir le vivant. Sur l'inflexion d'un flou. Artificiellement ce spectacle ne peut se définir.


IL POURRAIT MÊME SENTIR LE PIANO VIBRER SEUL
L'UN DE L'AUTRE DE LUI. Est toujours resté dans l'ombre. S’échappant dans les loges... Il écrit inlassablement... Parfois, il pourrait même sentir le piano vibrer seul. Il lira des lettres infiniment secrètes. Non signées... Anonymes. Parler de la vie avec toi... Et de l'effacement, on en a jamais parlé...............




 L'INTANGIBILITÉ DES MANISFESTES
L'AUTRE ÉLOGE/DES LOGES porte un pantalon trop court et des chaussures sans chaussettes, sa voix transversale égratignent les miroirs d'une pluie de mots. Des bribes D'un Seul en scène - D'un Seuil d'une scène unique - ensemble. Où l'indifférence des murs, le bruit de la poussière. L'imprévisible silence. Les rideaux noirs et rouges ébruitent cet écrin de beauté. S'imprégnant du bruit du monde. "Il s'invente" à "L'écart " des fins de phases. Sur l'accord de touches noires et blanches désaccordées. D'un éloge Manifeste.
LE TABLEAU DU BAR
L'AMONCELLEMENT
68 AFFICHES
LA RÉSURRECTION DU HÉROS Tiago Rodrigues a signé sa feuille de présence. Il lit Luxe et impuissance de Jean Luc Lagarce dans l’entresol des machines. En l’an 7309, ce mouvement suscita en effet l’hydre… D‘un devenir. Perceptible. Ce qui pourrait être Précurseur. Visionnaire, Intime. De se pencher sur la question. D'une rétrospective insolite en perpétuelle mutation. Interpellant les ambiguïtés, les failles et les dérives d'un intermède saturé. Et d’un silence sépulcral contaminé.....
Y A T’IL DE NOUVEAUX PROJETS. Fin de partie. Le précipice d’un premier soir. Les saluts vus de dos et vus de profils "Comme si on était à l’horizon de la mer" D’une sidération immobile. D'un Noir plateau.... À CET ÉGARD. Je remercie l’expérimentation de la recherche. L’approche proposée à  travers LE VIVANT qui ne se limite Pas/Au/Cadre/D’une/Intelligence/Reconnue...
DE MURMURES DE VIES OCCULTÉES. D'un/Répertoire/Invisible/artificiel/D'une/Énumération/Sensuelle/Politique... Intransmissible/Transmissible/Et/Inclassable/. Merci à tous les Acteurs de la VIE. "L'utopie ce n'est pas le réalisé mais le réalisable" A.Mouchkine. Camille Rochwerg le 8 Juin 2016 Avec Jacques Bonnaffé, Miguel Borges, Raquel Castro, David Geselson, Grégoire Monsaingeon, Alma Palacios et Ruth Vega-Fernandez et à l'ensemble de l'équipe du Théâtre de la Bastille
OCCUPER À FICTIONNER
OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
On marche vers la fin de cette aventure qui est Occupation Bastille. On essaye d’inventer cette fin. Comme la dernière scène d’une pièce. Est-ce qu’on fait un noir sec ou un noir progressif ? Quelle sera la dernière phrase de l’aventure ? On profite de cette opportunité que la vie ne nous donne presque jamais : on invente la fin. Ou bien on ne finit pas. Tiago Rodrigues
Je t'ai vu pour la première fois au Théâtre de la Bastille L’acteur qui a accepté de participer à un projet intitulé Occupation Bastille. 68 jours de travail au Théâtre de la Bastille avec d’autres artistes, des spectateurs et l’équipe du théâtre. Au 69ème jour, il n’a pas trouvé de raison d’arrêter ce projet. Cela se passait en 2016. Aujourd’hui, 20 ans après, il est toujours sur la scène duThéâtre de la Bastille et c’est toujours lui qui prend la parole quand le public entre dans la salle. Il dit : « Bienvenue, aujourd’hui, 6 juin 2036, c’est le 7305 ème jour de l’Occupation Bastille ». Ensuite, il pose la même question que celle qu’il a déjà posée 7305 fois au début de chaque rencontre : « y a-t- il de nouveaux projets ? » Tiago Rodrigues
L'INFLEXION DES FLOUS
FIN de PARTIE pour UNE SERVANTE ÉTEINTE
 IL S'EST INSCRIT SUR LE CAHIER DE PRÉSENCES
SUR LES MARCHES
- 19 JOURS COORDINATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
FIN de PARTIE pour une SERVANTE ÉTEINTE/
SALUTS VUS DE DOS
SALUTS VUS DE PROFIL
- 24 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
LES  SCOTCHS SONT FAILLIBLE

JE ME SUIS ÉCARTÉE SI LOIN
- 25 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
"FAUDRAIT"
DESSSINS DE RUE DE DAVID
J'ai eut besoin d'air et du bruit des voitures assourdissant
Les filles se sont délicatement assises sur des chaises bien rangées
Les poubelles font un bruit sourd et violent
Le soleil a capté mon écriture... La lenteur des passants est étrange 
comme s'ils se promenaient dans un parc...
Les téléphones sonnent et les mots sont étrangers.
Là, j'adore le bruit distinct des talons aiguilles
C'est un trajet inusité, le trottoir le jour et...
J'y cours souvent la nuit, car il m'accueille d'une façon que l'on ignore... 
Mais éclairé par la lune... C.R
- 26 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues
- 27 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues
"Je n'exclue pas..... La France est un Théatre. L'objectif... Peut-être serait de Racheter un Président voisin.... Ou se faire conseiller par un concurrent.... Où Pour tendre vers... Une Tension politique ou sexuelle.... "
- 28 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
"COMME SI ON ÉTAIT À L'HORIZON DE LA MER"
- 31 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
LA VULNÉRABILITÉ de L'INTIME
LE PRÉCIPICE D'UN PREMIER SOIR


- 31 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
LA VULNÉRABILITÉ de L'INTIME
- 36 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
MATERIAUX X RELATIFS.....
TITRE EMPRUNTÉ À NICOLAS



- 37 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
UNIQUES ENSEMBLE
SEUILS EN SCENE - SEUL EN SCENE

- 37 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
ENSEMBLE OÙ L'INTIMITÉ D'UNE RÉSONNANCE



CE SOIR NE SE RÉPÉTERA JAMAIS
- 40 JOURS OCCUPATION BASTILLE
/Tiago Rodrigues 

LÀ C'EST À L'ENVERS
CE SOIR NE SE RÉPÉTERA JAMAIS/Tiago Rodrigues
EFFEUILLAGE DIVIN SOUS LES LUMIERES

SECRETS SANS ISSUÉ

EFFEUILLER OU OBSTRUER LE SILENCE DE LA LUMIERE


ENCORE LES PÉTALES

- 43 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
- 43 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
Présentation de saison Utopique
Édito "Inventer l'écart" 

C'est aussi inventer le grand écart à Bastille 
et rester immobile tel un stylite dans le noir. 
"Doreen" entre voyelles et consonnes les interlignes 

s'espacent se répètent s'alignent pour devenir un RING
"Art" artificiellement ce spectacle ne peut se définir.

-
44 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
CHEMIN FAISANT
SILENCE SÉPULCRAL CONTAMINÉ

- 45 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
Occupation plateau seul dans le noir
"J'ai imaginé d'être oublié sur ce plateau
Je crois que je suis sortie de l'exercice. Hors sujet.... "

 si j'avais touché le mur j'aurai eu les mains noires 
parce que c'était du charbon" dixit Alma
POTION MAGIQUE


LES PLANS DE L'UN DE L'AUTRE
ALPHABET ABÉCÉDAIRE

LES MOTS DE LA NUIT
JUSTE REPÉRAGE
- 48 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
UTOPIES/TRAVAIL

-50 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
L'ÊTRE AU NOIR
MÉMOIRE DU NOIR 

iNVENTER UN SPECTACLE EN 2025
UTOPIES/ TRAVAIL
- 51 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
MÉMOIRE DU NOIR 
UTOPIES/ TRAVAIL




ENVAHISSEMENT DU COMPTOIR

LA BOITE AUX LETTRES
A


LECTURE DE JEAN LUC LAGARCE
LECTURE DE JEAN LUC LAGARCE

53 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
LECTURE des plans intimes
Gestes et bulles de savon
Lettres non écrites


- 55 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
- 55 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
Lecture de Luxe et Impuissance de Jean Luc Lagarce
Lancée de fleurs trottoirs Bastille










- 55 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
Lecture de Luxe et Impuissance de Jean Luc Lagarce
Lancée de fleurs trottoirs Bastille



SECRETS ALORS MOI MON SECRET 
IL FAUT BIEN QUE LES SECRETS CIRCULENT 


- 58 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
- 58 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 


- 60 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
Lecture publique à la Nuit debout de questions.
Se donner un nouveau prénom au travers d'un titre de spectacle.


- 61 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
Cristallisation d'un texte dans le noir.

RADIO DEBOUT INTERVENTION


- 62 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
- 62 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
MANIFESTE L'éloge/Lesloges
L'éloge d'une scène et d'un plateau vide. L'indifférence des murs ou la résonance. Le bruit de la poussière. L'accueil d'une sécurité insaisissable. La peur d'un désert insolent. L'histoire ensuite effacée. Les détours infidèles. Le bruit et les claquements inscrits sur toutes les surfaces. L'imprévisible silence. L'arrêt d'une représentation. Les rideaux noirs et rouges écrin de la beauté. L'ébruitement des lumières s'éteignant. L'artifice des illusions écrasantes. La finalité des départs. L'entrée bruissante s'imprégnant du bruit du monde. Les seuils des solitudes s'écartant. L'écart des fins de phases sous les projecteurs. L'instant écarté de tous les horizons. L'accord effrayant d'un désert impossible. Le tapis rouge effaçant la vie... Le désir de la vie. Cette insolence de la vie. C.R

- 63 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 






- 63 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
Utopies/travail/ 
Secrets boîte à secrets.... 

L'homme en délivrera tous les secrets.... I
ll faut bien que les secrets circulent.... H. G
Questions sur la conviviabilité.

- 63 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
MÊME QUAND ON DORT

- 63 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
Manifeste de gestes Le mouchoir de Raimund Hoghe
Écritures La robe de Claude une robe de pute , 
un parfum d'amour, une première étreinte....
En prévision Un trottoir salé le 29 Avril à 19h
APPEL À TÉMOINS 
APPELS A TÉMOINS
RÉSERVÉ
SORTIE DE SECOURS
RÉSERVÉ
- 65 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
Manifeste de gestes Edith Scob reste immobile 
sur " La Mort de Tintagiles De Maurice Maeterlinck 
et se déhanche d'un pas aux applaudissements.
Manifeste de gestes Immobilité des pendules de " la route de la soie"
Mémoire Raimund Hoghe inscrit pour la première fois à Paris 
la beauté des stars sur un mouchoir...
- 67 JOURS OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
Mémoire André Marcon reste immobile sur le carré blanc des tombes
Sur le texte de Novarina " le discours aux animaux"
Et Claude Degliame sur sa passerelle reste scotchée 
sur une sidération du plaisir.
- 68 OCCUPATION BASTILLE/Tiago Rodrigues 
"Si je pourrais" Exploration le Théatre est vide de ses passagers
VISITE DES BUREAUX CAVE ET ARCHIVES

SORTIE DE SALLE
EXPERT DE PROJETS
ivressecran@sfr.fr